Logements sociaux à Chaponval

Logements sociaux sur le secteur de Chaponval, projet sur une parcelle boisé en bordure de la voie ferré, après la halte de Chaponval.

VOIR les réactions des divers élus et des diverses associations d’Auvers-sur-Oise - (95430).

Procès verbal du conseil municipal du 22 octobre 2009

Quelques citations extraites du compte rendu.

LES DIVERSES REACTIONS DES ELUS :

(Compte rendu du 22 octobre 2009)

Claire HOUBERT - (Elue d’opposition - Alternative Citoyenne)

On est plutôt satisfait de ce que l’on vient d’entendre et vous dire que le fait que ce soit des 4 pièces cela va dans le sens de ce que l’on a toujours prôner.
C’est bien, pas seulement pour fournir les écoles en enfants, tout simplement parce que c’est vivant, c’est le monde d’aujourd’hui et ce n’est pas mal qu’Auvers ne reste pas dans un côté protectionniste et fermé.

Nous avons une question sur le projet lui-même, c’est un très grand terrain qui était en déshérence depuis assez longtemps, on votera pour le principe, mais on ne peut pas visualiser le projet, or il y a d’énormes différences sur les logements sur le plan architectural, urbanistique, mais Monsieur le 1er Adjoint est-ce que la Commission Urbanisme étudiera ce type de construction ?

Récemment, à côté du Palais de Chaillot, il y a une exposition très intéressante sur l’urbanisme écologique, on peut avoir le plus nul des logements et le meilleur des logements en logement social, c’est vraiment intéressant de s’inspirer de ce qui peut se faire et d’essayer de prendre modèle.

Alexandre BUGAY - (Elu d’opposition - Auvers-Energie-Nouvelle)

On s’abstiendra tout simplement parce que lors de la modification du POS du 23 juin, il n’y avait pas de projet, il fallait faire une modification pour établir un projet et en 4 mois, dont 2 mois de congés, cela me semble court pour élaborer quelque chose et vous nous proposez des T4 et des T5. Sauf si on précise dans la délibération qu’il s’agit de maisons individuelles et accolées.

Christian MICHARD - (Elu de la Majorité)

Dans la mesure où il s’agit d’un projet à caractère social et public, c’est-à-dire que le permis de construire qui va être déposé n’est pas un permis de droit privé, c’est tout à fait normal qu’il y ait un débat qui s’instaure , une concertation à la hauteur de l’enjeu.

On engagera la plus grande concertation y compris pour le projet du centre ville avec tous ceux qui voudront participer au débat.

Monsieur le Maire

Je suis prêt à préciser qu’il s’agit de logements sous forme pavillonnaire, isolés ou accolés, mais ne me demandez pas de sortir un plan d’architecte. Nous n’en sommes pas encore là. Nous en sommes à une définition de principe qui va faire l’objet d’une modification du POS et ensuite d’un dépôt de permis de construire dans 6 mois.

LES REACTIONS DES DIVERSES ASSOCIATIONS :

*** VIVRE DANS LA VALLEE DE L’OISE - (V.V.0) ***

(Parution de septembre 2010)

Sur une parcelle boisée en bordure de voie ferré, proche de la halte de Chaponval, quartier de la ville d’Auvers-sur-oise - (95430).

Un permis de construire n°09503909B0032 a été accordé par le maire d’Auvers-sur-Oise, le 27 juillet 2010, sur un terrain boisé situé en bordure de la voie ferré après la halte de Chaponval. Il s’agit d’un projet de construction de 38 maisons individuelles sur un terrain de 12709,27 m2 actuellement non bâti, humide et marécageux, bordé de rus et parcouru en hiver par des passages d’eau, ce qui explique que l’on n’ait jamais construit sur cette zone humide.

1 - Il y a donc en moyenne 334,45 m2 de terrain par maison, voirie comprise.

2 - L’accès du lotissement prévu ne peu se faire que par la rue de Chaponval

Profit et rentabilité ne doivent pas être les critères essentiels lorqu’il s’agit de construire un lieu de vie.