Réaction du Groupe « Alternative Citoyenne »

Réaction du groupe (Alternative Citoyenne) au projet de Pont à Chaponval.

Alternative Citoyenne.

Projet de Pont - Auvers sur Oise - Quartier de Chaponval

Communiqué 31 décembre 2010

Au dessus de nos têtes, un pont !

(Rappel:Le SCot de Cergy mentionne un franchissement de l’Oise, un pont qui passerait au dessus d’Auvers)

Il fallait laisser Jean Pierre Béquet tranquille pendant sa campagne, du coup, on n’en n’a pas trop parlé. Mais maintenant c’est fini, il a son poste on peut y aller. Ce ne sont pas exactement les paroles du maire de Mery mais c’est approximativement ce qu’il déclare à la presse deux semaines après les élections cantonales. Et c’est Alain Richard et Dominique Lefebvre qui en remettent une couche.

L’équation est claire : Béquet voulait son poste de conseiller général ; il n’a donc pas voulu froisser ses amis du PS et il s’est contenté du service minimum en faisant voter contre le SCoT de Cergy au conseil municipal du 23 septembre dernier, sans faire de vagues. Il en allait de son investiture, de sa place au sein du parti.

Nos élus avaient mis en cause le manque d’implication de la commune d’Auvers en amont du dossier. En effet, notre commune aurait pu s’associer à l’élaboration du document général. Monsieur Béquet a jugé qu’un vote suffisait amplement et n’a pas souhaité imposer à la communauté d’agglomération un délégué auversois qui aurait d’une part défendu les intérêts d’Auvers et d’autre part, assuré une vigilance particulière sur le dossier.

Car il fallait préserver les susceptibilités de Messieurs Richard (ennemi intime d’Auvers) Lefebvre (le patron du PS local, distributeur d’investitures) et Pernot (la bombe à retardement de l’intercommunalité d’Auvers)

Une gestion irresponsable qui fait reposer toute la défense du site d’Auvers sur une poignée d’associations dont le travail acharné a porté ses fruits : le retrait de « la flèche » qui symbolisait le franchissement de l’Oise. Belle victoire mais insuffisante, car le cynisme de certains hommes politiques est sans borne.
Philippe Houillon, a été le seul élu de la communauté d’agglo à voter contre le SCoT en évoquant ce point précis. « Si on avait enlevé le projet de pont, j’aurais voté pour » a-t-il déclaré dans la presse.

Claire Houbert, présidente du groupe Alternative Citoyenne et élue d’Auvers appelle à l’union sacrée sur ce dossier. « On ne s’occupe plus des orientations politiques des uns et des autres on défend notre ville et notre vision de l’intérêt général : l’intérêt général pour moi c’est apprendre aux nouvelles générations à se passer de plus en plus de la voiture, Ma vision de l’intérêt général c’est de réaffecter la somme d’argent prévue pour le pont à des solutions ambitieuses de transports collectifs. La solution du tout routier est la solution du passé. Il faut penser autrement désormais »

Par ailleurs, elle lance l’idée d’une grande manifestation qui traverserait Auvers sur Oise afin de mobiliser les auversois sur ce thème « la défense du paysage et de l’environnement c’est ça notre vision de l’intérêt général » « je réunirai mon équipe d’urgence la semaine prochaine pour lancer une proposition large à tous les élus et toutes les associations d’Auvers et du Vexin »

Claire Houbert

Présidente du groupe

Alternative Citoyenne